le sommeil des femmes menopausées

Ménopause : comment bien dormir ?

Divers

La femme fait face à de nombreux bouleversements hormonaux à la ménopause. À part la nervosité et les bouffées de chaleur, ce sont les troubles du sommeil qui se manifestent, jusqu’à ce que l’organisme parvienne à s’adapter aux changements. Et s’il suffisait d’avoir de bonnes habitudes au quotidien pour y remédier ? Le point sur les comportements à adopter pour bien dormir en période de ménopause !

Une literie de qualité : c’est primordial !

Nous ne cesserons jamais de le répéter : un sommeil paisible rime obligatoirement avec un espace nuit confortable. Pour favoriser ainsi l’endormissement et profiter d’une belle nuit réparatrice, choisissez un matelas qui ne laissera pas votre dos souffrir. Après avoir choisi le matelas, misez sur un drap, une couverture, et un oreiller en matière naturelle.

Un grand matelas 160×200 est l’idéal pour un couple. Votre corps appréciera sans doute la fraîcheur et le toucher soyeux du lin, du coton ou de la soie au contact de votre peau.

Comptez sur le pouvoir des plantes

La nature regorge d’innombrables bienfaits que nous pouvons utiliser à notre avantage. Si la ménopause vous empêche de dormir convenablement, essayez par exemple la tisane de sauge. Généreusement pourvue de phytoœstrogènes, cette plante permet d’atténuer les transpirations nocturnes, souvent responsables des insomnies. La vigne rouge en infusion vous aide également à bien dormir si vous la buvez tiède, une demi-heure avant d’aller vous coucher.

Cette décoction agit directement sur la circulation sanguine et apaise toutes sortes de tensions et de dérèglements, notamment hormonaux.

Évitez de surchauffer votre chambre à coucher

Pour des raisons de santé, surtout en période de ménopause, aérez bien votre chambre toute la journée. De cette manière, vous profiterez d’une atmosphère bien fraîche au cours de la nuit, même en saison chaude. N’oubliez pas que la température idéale pour bien dormir est d’environ 18 °C. Pensez donc à couper le thermostat quand cela s’avère nécessaire.

Prenez une bonne douche avant de dormir

La douche du soir vous permet de vous détendre, tout en régulant votre température corporelle. Grâce au pouvoir de l’eau fraîche, vous éviterez les bouffées de chaleur en pleine nuit, et votre lit ne risque pas d’être trempé.

Si, toutefois, vous n’avez pas le temps de prendre une douche, trempez simplement vos pieds et vos bras dans une cuvette d’eau froide avant de dormir. En effet, pour vous assurer un sommeil de qualité, il vous faut un espace calme et propice à la relaxation.

Ayez une alimentation équilibrée

Les aliments que vous ingérez ont un impact notable sur la qualité de votre sommeil. Autant que possible, limitez ainsi la consommation de sucre, d’alcool et de graisses saturées. Évitez également les excitants comme les épices, le café, les boissons énergisantes, et tout autre aliment susceptible de perturber votre sommeil.

Mangez léger le soir, en privilégiant les salades et le potage. Le changement de votre comportement alimentaire ne pourra qu’améliorer votre métabolisme et donc la qualité de votre sommeil.

Choisissez bien vos nuisettes et vos pyjamas

Faites l’impasse sur les pyjamas trop chauds qui ne font qu’accentuer les sensations d’inconfort. Optez plutôt pour une petite robe de nuit qui confortera votre sommeil par sa douceur et sa légèreté. Préférez surtout la soie qui, en plus d’être respirante, est déjà connue pour ses propriétés isolantes.

En faisant le bon choix par rapport à vos vêtements de nuit, vous dormirez plus paisiblement, sans bouffées de chaleur ni sueurs nocturnes.

Soignez votre espace nuit

Dans votre chambre de senior, et surtout autour de votre lit, supprimez tout ce qui peut être un facteur de stress et de perturbation du sommeil. Commencez par bannir les suspensions à luminosité agressive pour laisser place à la lumière tamisée des appliques murales. Si vous avez un poste téléviseur dans la pièce, il faut vous en débarrasser. Les écrans n’arrangent en rien vos problèmes de sommeil.

Faites de même pour les miroirs, les pots de fleurs, les cadres, etc. Ces objets, bien qu’ils soient décoratifs, peuvent parfois être encombrants et créer des sensations de pression. S’il vous en faut vraiment dans votre chambre, limitez-en le nombre.

Les troubles hormonaux pouvant perturber le sommeil à la ménopause ne sont pas une fatalité. Il suffit d’appliquer les bons gestes et de respecter une bonne hygiène de vie pour y remédier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.